Vous le savez peut être pour ceux qui me lisent de manière régulière : j'aime les gadgets ! (il serait d'ailleurs temps que je rassemble quelques nouveaux objets marrants pour la rubrique "gadgets à gogo"...). L'objet que je vous présente ici fait selon moi partie de cette catégorie. Original, innovant et surprenant il en sera d'autant plus inutile selon certain.
Les SleepPhones sont des écouteurs un peu spéciaux. En effet, ils se présentent sous la forme d'un bandeau que vous enfilez pour écouter votre musique. Je vous laisse regarder la petite vidéo qui vous permettra de mieux comprendre ce à quoi ressemble la chose.
 
Cela se passe au Japon. Un robot du nom de I-Fairy a officié la cérémonie de mariage de Tomohiro Shibata and Satoko Inoue, un couple local. "Mais où va-t-on ?" vous exclamez vous. Je suis bien d'accord, même si pour la petite histoire il faut savoir que le couple en a décidé ainsi car ils se sont rencontrés lors d'une coopération professionnelle autour d'un projet en robotique. "Ouf je suis vachement rassuré !" pensez vous maintenant.
Picture
 
Picture
Sonice Development GmbH est une entreprise allemande qui a développé le Facadeprinter (imprimante pour façade). Kesako ? Il s'agit d'un outil de communication artistique qui va permettre de diffuser messages, dessins mais surtout des logos en grand format. Ce qui est particulièrement intéressant est la manière dont cet outil travaille. Il s'agit en fait d'un lanceur paintball qui va tirer des billes de couleurs. Chaque bille venant s'éclater sur le mur constitue alors un gros pixel.

Cela n'est pas sans nous rappeler le principe du flashtag où l'on vient cette fois projeter une image sur une façade. La grande différence est que le Facadeprinter lui laissera des traces...


 
Picture
A la manière d'une imprimante à encre classique, l'appareil mis au point par des chercheurs américains permet de projeter des cellules sur une plaie. 
Pour le moment, la "bio-impression" n'a été testée que sur des souris. Les chercheurs ont été capables de réduire le temps de guérison d'une plaie de 5 à 2 semaines. Dans un premier temps, un laser vient scanner la blessure pour en déduire la taille et la forme. "On vient ensuite littéralement imprimer les cellules directement sur la blessure" dixit Kyle Binder, un étudiant qui participe au développement de cet outil. Il est possible de projeter différents types de cellules en fonction de la localisation de la plaie.

Picture
Plaie scannée par le laser
L'équipe compte maintenant obtenir le feu vert pour tester l'appareil sur des humains. En attendant, les premiers tests réalisés sur des cochons sont prévus d'ici peu. La peau des cochons est en effet assez semblable à celle de l'homme. 
Cette "imprimante" pourrait entre autre sauver la vie des grands brulés. La plupart décédant s'ils ne reçoivent pas de greffe de peau sous 2 semaines.

Photos : REUTERS/Wake Forest Institute of Regenerative Medicine/Handout